Marne-la-Vallée en 2030 : Avec ou sans les urbanistes ?

Publié le 6 Octobre 2010

 

Le Journal du Dimanche (JDD), dans son édition du 3 octobre 2010, publie un article intitulé : "Marne-la-Vallée en 2030". Ce court papier présente "le cluster Descartes, situé sur Noisy-le-Grand et Champs-sur-Marne, soit un territoire de 1.500 hectares ". Sur ce site sont actuellement regroupés :

L'article met en évidence le travail des équipes de Pascal Berteaud, Directeur général de l'EPAMARNE. Reprenant ses propos, le JDD écrit que le cluster "[...]  de Marne-la-Vallée s’appuie sur la cité Descartes – avec l’Ecole des ponts et chaussées, l’Ecole d’architecture. Il sera spécialisé dans la construction et l’urbanisme durables".

Pour rappel, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche formant (plus ou moins) des urbanistes sur le site de la Cité Descartes sont :

§         L’École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée, avec le DSA Architecte-urbaniste

§         L’École des ponts ParisTech, qui offre les diplômes suivants

o        Mastère spécialisé Aménagement et maîtrise d’ouvrage urbaine

o        Doctorat Aménagement de l’espace et urbanisme

§         L’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, qui accueille en son l’Institut français d’urbanisme et propose les diplômes suivants :

o        Licence Études urbaines

o        Master Aménagement, urbanisme et transports

o        Postmaster Expertise internationale – Villes en développement

o        Doctorat Aménagement de l’espace et urbanisme

Quel étrange oubli, alors que l’Institut français d’urbanisme, fondé en 1968, forme chaque année plusieurs centaines d’urbanistes et accueille en son sein l’un des plus importants laboratoires en urbanisme de France (Le Lab’urba) !

Quel étrange oubli, dans les propos d’un Directeur général d'un Établissement public d'aménagement recrutant régulièrement des diplômes de l'Institut français d'urbanisme, et dont l'adjoint, Bertrand Ousset, est Président de l'IFU !

Quel étrange silence, dans les médias, de la part de deux des plus importants instituts d’urbanisme (IFU et IUP) alors qu’au sujet des recompositions s’opérant au sein de la Cité Descartes, l’ENPC et l’EAVT disposent de belles tribunes !

En l’état, Marne-la-Vallée sera en 2030, le lieu des architectes et des ingénieurs, pas celui des urbanistes…



[1] On notera avec amusement, le nom « officieux » de cet établissement qui en toute logique devrait s’appeler, d’un point de vue administratif : « École nationale supérieure d’architecture de Marne-la-Vallée ». L’apparition du mot « territoires » n’est pas anodine dans la stratégie de son fondateur qui cannibalise allègrement le terme « Urbaniste » en utilisant dans ses écrits et déclarations les expressions « Architecte-Urbaniste », ou encore « Architecturbaniste ».


Rédigé par Clm

Repost 0
Commenter cet article